Accueil > Architecture >Ces architectes qui construisent la ville

Ces architectes qui construisent la ville

Jules CRIQUI (1883-1951)

Créateur fécond, notamment dans le domaine de l’architecture religieuse, Jules Criqui a bâti une trentaine d’églises, trois couvents, autant d’écoles chrétiennes et deux séminaires, dont celui de Villers. Si ces travaux lui ont conféré une certaine notoriété, d’autres aspects de sa carrière sont moins connus. Jules Criqui a participé au relèvement des ruines de la Première Guerre mondiale pour les communes de Chenicourt, Lesménils, Fey-en-Haye, ou Arraye-et-Han, en dessinant plans d’urbanisme, mairies, écoles, sites industriels et maisons ; il a également bâti un certain nombre d’immeubles et de maisons individuelles à Nancy.
Né en 1883, il a débuté en entrant au service de l’architecte Antoine Rougieux à l’âge de 19 ans. Plus tard, il suit les cours de l’École des Beaux-arts de Paris, et obtient son diplôme d’architecte en 1911. Brillant, il hésite à préparer le Grand Prix de Rome, comme ses enseignants l’y encouragent.
Mais l’évêque de Nancy, Monseigneur Turinaz, qui l’a vu à l’oeuvre sur le chantier du Sacré-Cœur avec Rougieux, lui demande de bâtir l’église Notre-Dame de Lourdes et de devenir l’architecte de son diocèse. Jules Criqui accepte et assure ensuite la construction de l’église Sainte Jeanne d’Arc à Lunéville, autre projet majeur du diocèse. Dans l’entre-deux-guerres, cette activité se poursuit avec un grand nombre de projets religieux, comme Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus, le grand séminaire de l’Ansée à Villers-lès-Nancy, ou le G.E.C., cours Léopold à Nancy
Jules Criqui, trop âgé pour être mobilisé durant la Seconde Guerre mondiale, poursuit son activité malgré la pénurie de matériaux. Il restera cependant à l’écart de la seconde reconstruction, hormis pour la réédification de l’église de Jeandelaincourt. En mars 1951, il tombe d’un échafaudage en visitant l’un de ses chantiers et, grièvement blessé, il décèdera à Nancy trois semaines plus tard.

Ci-dessus : Portrait extrait de l'article de Catherine Guyon : "Jules Criqui, une vie au service de l'architecture"
 
Ses réalisations  
  ÉGLISE SAINTE JEANNE D’ARC A LUNEVILLE (1912)
  RECONSTRUCTION A CHENICOURT (1922)
  RECONSTRUCTION A LESMENILS (1922)
  ÉGLISE NOTRE-DAME DE LOURDES A NANCY (1924)
  BATIMENT DU GROUPE DES ETUDIANTS CATHOLIQUE (GEC) A NANCY (1926)
  MAISONS A NANCY (1934)
  GRAND SEMINAIRE DE L’ASNEE (1936)
  ÉGLISE SAINTE-THERESE DE L'ENFANT JESUS (1930-1939)
   

Réalisation : Karine Thilleul, Jean-Marie Simon (photo 01 église Sainte Jeanne-d’Arc), Coordination : B. Menissier - Direction : J.M. Simon - Sources des plans : Archives départementales de Meurthe-et-Moselle.

Retour à la liste des architectes

Découvrir également...

Nature en ville

Exemples ou principes généraux : la nature en ville sous tous ses aspects (Historique, juridique, écologique).

Habitat diaporamas

Diaporamas et commentaires sur des habitations qui nous entourent.

Itinéraires d'architecture

Organisez des visites de découverte de l'architecture en Meurthe-et-Moselle.

Pratique et utile. Un terme vous échappe ? Une question sur l'architecture? Consultez notre F.A.Q. ainsi que notre glossaire.